Comment faire un potager sans retourner la terre ?

Plusieurs actions sont nécessaires dans la création d’un potager. En fonction des cultures que vous voulez entretenir, vous pouvez choisir de ne pas retourner le sol. Pour réussir, vous devez disposer d’un bon environnement et mettre en œuvre quelques actions. Découvrez ici comment vous pouvez faire un potager sans avoir à retourner la terre.

Sélectionner minutieusement votre environnement

Les sols n’ont pas les mêmes textures. Certains peuvent être argileux et d’autres, sablonneux ou compacts. Par nature, certains sols nécessitent d’être retournés pour l’implantation des cultures. Vous pouvez retrouver les informations sur les sol adaptés au potager sur cette page . Si la terre est compacte, elle ne sera pas propice à l’implantation des racines des plantes.

Pour réussir votre potager sans avoir à retourner le sol, votre environnement doit être naturellement propice pour accueillir les cultures. Vos plantes doivent avoir une belle emprise sur le sol. Leurs racines doivent pouvoir se mouvoir sans trop d’effort. Les sols dont la texture est composée d’argile et du sable sont idéals pour le potager en saison humide.

Se servir du paillage pour ressourcer votre sol

Faire un potager sans avoir à retourner la terre repose sur un lien de cause à effet: agir en surface et provoquer des effets en profondeur. Il vous suffit de faire du paillage, c’est-à-dire, déposer sur la surface du sol une couche épaisse de déchets organiques. Toutefois, les engrais ne sont pas acceptés dans le cadre d’un potager. Par conséquent, les éléments utilisés doivent complètement être naturels et biologiques.

Une fois posés sur la surface du sol, ces différents déchets organiques seront décomposés par les micro-organismes vivants du sol (vers de terre et autres microbes et insectes). Ils vont se charger de dispatcher les ressources sur l’ensemble de la surface de votre sol de manière naturelle, homogène et sur une bonne épaisseur.

L’apport du paillage dans votre potager

Le paillage renvoie à l’usage du paillis, c’est-à-dire, l’utilisation d’une couche biodégradable à la surface du sol. Le paillage permet d’avoir un sol un peu à l’image du sol de forêt recouvert de feuille, de brindille, de rameau et de litière. En principe, un sol dans la nature ne doit pas être nu, il doit être couvert de matière enrichissante. Le paillage vous permet de réaliser les actions suivantes sur le sol:

  • retenir l’humidité ;

  • prévenir l’érosion ;

  • fertiliser le sol ;

  • créer l’humus.

Avec le paillage, vous pouvez avoir un potager attrayant riche en culture sans avoir à retourner votre sol. Cependant, vous devez tenir compte du climat qu’il fait dans votre environnement et de la saison dans la réalisation de votre paillage.