Livret de développement durable et solidaire, ça sert à  quoi ?

La prospérité partagée, ne doit pas être de vaines paroles. Elle doit réellement exister et l’État doit tout faire pour cela. L’un des moyens pour faire en sorte qu’il existe une prospérité partagée en France, c’est la mise en place d’un compte d’épargne spécial. Il s’agit du Livret de développement durable et solidaire. Bien que de nombreuses banques proposent cette épargne, il existe de nombreuses personnes qui ignorent ce à quoi cela sert. Dans cet article, nous vous parlons donc de ce livret.

Qu’est-ce que le livret de développement durable et social et quel est son rôle ?

Au départ, ce compte d’épargne était appelé Compte pour le développement industriel (codevi). Le Codevi a vu le jour en 1983 et était en fait, un produit proposé par les banques françaises. Il s’agissait d’un compte d’épargne, qui n’était soumis à aucune taxe. Comme le nom l’indique, le codevi servait à financer les projets dans le domaine de l’industrie. Quelques années après, les prérogatives du Codevi ont augmenté. Le nom a donc changé et est devenu Livret de Développement Durable. Le LDD était un compte d’épargne, qui finançait en plus des projets industriels, les projets en rapport à l’économie de l’énergie et aux énergies renouvelables. Le Livret de développement durable et social a été créé le 9 septembre 2016, en remplacement du LDD. Le LDDS a cependant, les mêmes particularités que le LDD. La différence se trouve dans le fait qu’une partie de l’épargne, sera destinée au social. Le Livret de Développement Durable et Social est donc un compte d’épargne défiscalisé, qui sert à financer les travaux pour réduire la consommation d’énergie dans les vieux bâtiments. En plus de cela, ce compte a un volet social qui permet d’aider les petites et les moyennes entreprises dans leurs quêtes de développement. Lorsque vous êtes détenteur d’un LDDS, votre banque peut vous demander de prévoir une partie pour aider les sociétés d’économie sociale et solidaire.

Le Livret de Développement Durable et Social, comment ça marche ?

Si vous êtes une personne physique et vous avez votre domicile fiscal en France, vous avez la possibilité d’avoir un LDDS. Vous ne pouvez cependant, ouvrir qu’un seul compte, et vous pourrez y faire vos versements comme vous le voulez. En fait, généralement, il n’y a pas de solde minimum exigé. Il existe tout de même, des banques qui fixent un solde de 10 ou 15 euros. Au départ, le plafond du codevi était de 4 600 euros. Avec la naissance du LDD, ce plafond est passé à 6 000 euros. Les prérogatives ont bien évidemment, changé avec. En 2012, le plafond du LDD a encore augmenté, allant de 6 000 à 12 000 euros. C’est ce plafond qui est en vigueur jusqu’à l’heure actuelle. Vous avez la possibilité d’accéder à votre capital à tout moment. Le taux d’intérêt du LDDS, est le même que celui du livret A, depuis 2003 : 0.75 %. Le calcul des intérêts est fait chaque quinzaine, comme le veut le principe des livrets réglementés.