Quelle est la différence entre le grenier et les combles ?

Le grenier et les combles sont des espaces situés au-dessus de nos têtes. Jusqu’à un passé très récent, la nature de ces éléments et leurs possibles différences ne préoccupaient personne. Ce qui expliquait ce désintérêt, c’était l’inutilité de ces deux espaces. Cependant, avec la possibilité d’emménager les combles pour obtenir plus d’espace dans les intérieurs, ces deux termes sont revenus à la mode. Si comme beaucoup de personnes, vous n’arrivez pas à faire la différence, on vous aide à y voir clair.

Définition des différents termes

Avant d’essayer d’établir toute différence, il convient de comprendre concrètement ce qu’est un grenier et ce qu’est un comble.

Le premier élément, le grenier, est défini dans le dictionnaire comme l’espace non habité, situé à l’étage supérieur d’une maison, sous les combles . Cet espace peut servir à faire des rangements, comme cela était le cas antan, pour conserver le grain. Il a donc perdu son utilité depuis que l’homme n’avait plus besoin de stocker du grain ou de la paille chez lui. D’où le sens de débarras ou d’espace inutilisé situé sous le toit qu’on lui prête aujourd’hui.

Concernant le comble, le dictionnaire le définit comme le sommet d’un bâtiment, comportant la charpente et le toit. Le comble désigne donc ce qui surmonte la construction et sert de support à son toit. Par ailleurs, l’espace intérieur correspondant, est également pris en compte. En clair, il s’agit là de l’espace qui se trouve entre le plafond et le toit de l’étage supérieur.

Que retenir des définitions

À partir des définitions, on peut conclure que grenier et comble signifient exactement la même chose, en tout en termes d’espace. Ce sont les idées que véhiculent les deux expressions qui font fondamentalement leur différence. Quand on entend grenier, on pense immédiatement à un espace de rangement et de stockage. Au contraire, le mot comble renvoie à un espace possiblement aménageable, donc habitable. Il s’agit donc d’un espace physique plutôt qu’un espace conceptuel. De ce fait, on peut donc dire sans problème que le grenier se trouve dans le comble.

Bon à savoir sur les combles

Les combles se distinguent en deux catégories, les combles aménageables ainsi que les combles perdus. Les combles aménageables, encore appelés combles habitables peuvent être aménagés pour servir d’espace de vie. Les combles perdus eux, sont des espaces qui ne peuvent être aménagés pour une habitation. Pour qu’un comble soit donc qualifié d’habitable, il faut qu’il remplisse trois conditions. La première, qu’il ait une hauteur d’au moins 1,80 m, la seconde, une pente supérieure à 30° et la dernière, qu’il soit accessible. Il existe une différence fiscale entre les deux types de combles. Le comble non aménageable n’est pas intégré au calcul de la taxe foncière, et de la taxe d’habitation, au contraire du comble habitable.

Différence entre comble non aménageable et grenier

Il ne faut cependant pas confondre le comble perdu, parce qu’il n’est pas habitable, au grenier. Il y a une différence entre les deux termes, même s’ils sont assez similaires. Bien qu’il puisse servir de grenier, le comble perdu n’en est pas un. Si l’espace non habitable ne sert pas d’espace de stockage, il ne peut pas être appelé grenier, mais plutôt comble perdu. Il ne devient grenier qu’à parti du moment où quelque chose y est stocké.